Transhumanisme : bientôt l’Homo Cyberneticus ?

Il y a une autre révolution que celle des nouvelles technologies. Laquelle ? Le mot est lâché : le transhumanisme.

Vers l’Homme augmenté ?

Les GAFA ne s’occupent pas que de robots ou d’IA mais aussi de technologies qui trouvent leur domaine d’application dans la santé.

L’idée clairement affichée est de passer d’une médecine thérapeutique à une médecine « augmentative ». Améliorer l’être humain, par exemple en prolongeant significativement sa longévité et en supprimant l’inégalité des chances que représente la loterie génétique. Ainsi, l’adage « si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » prendrait tout son sens.

Alors, science-fiction ou pas ?

Oui et non. Les nouvelles technologies se développent à une vitesse fulgurante : big data, intelligence artificielle, robotique, génétique, neurosciences, biotechnologies, nanotechnologies … Tout ça se passe déjà maintenant ! Par exemple des prothèses de bras bioniques, des organes artificiels, les ciseaux génétiques CRISPR-9. En revanche, le robot humanoïde qui prendrait le contrôle de l’humanité un peu comme dans Terminator… franchement on a de la marge ! La machine qui a battu Kasparov aux échecs -merveille de technologie- est absolument incapable de lacer des chaussures ou de préparer du café ! En réalité les robots sont encore largement monotâche.

Une révolution uniquement pour les riches ?

Eh bien non. C’est une idée reçue. Les transhumanistes souhaitent clairement faire profiter tous les humains des progrès technologiques. L’avenir nous dira si ce rêve deviendra réalité ou pas. Notons tout de même que le coût de nombreuses technologies baisse de plus en plus rapidement.

La question sera plutôt de savoir ce qu’on va faire de ces technologies car « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». En ce moment se tiennent d’ailleurs les états généraux de la bioéthique. Les débats citoyens serviront à éclairer le législateur.

Auteur : Lisa Robert (compte Facebook : Lisa Robert)

 



Inscription à la newsletter