Les objets connectés : un marché en pleine croissance

Balances, lunettes, lampes, frigos, réveils ou encore miroirs : les objets qui nous entourent au quotidien sont de plus en plus nombreux à bénéficier des technologies innovantes. Parmi eux, on retrouve les wearables (vêtements, montres, trackers…), qui ont représenté plus de 120 millions de ventes sur l’année 2017, avec une croissance attendue jusqu’en 2021 (source : IDC). Dans ce secteur, c’est la montre qui connaît le plus de succès et qui devrait le plus bénéficier de cette croissance. D’après les prévisions de l’IDC, 71,5 millions de montres connectées seront livrées en 2021 contre 31,6 millions en 2017. Selon une étude du cabinet Deloitte, 32% des interrogés seraient intéressés par une montre connectée en 2018, contre 25% en 2017.  Sur ce marché à fort potentiel, des innovations naissent tous les jours. Huawei, dont l’un des patrons était pourtant sceptique quant à l’intérêt de l’utilité des smartwatches, a déposé un brevet pour une smartwatch avec un cadran entièrement tactile, avec 8 zones sensitives sur les bords. Ce modèle permettra d’ajouter des contrôles supplémentaires sans avoir besoin de plus de boutons. Plus innovant encore, la société coréenne SNGL a présenté au dernier Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas un bracelet connecté permettant de téléphoner avec son doigt grâce à la conduction osseuse via une connexion bluetooth. Celle-ci est également axée sport avec un tracker d’activité. Voyez par vous-même :

Ces gadgets technologiques séduisent un public d’initié, mais les adeptes de modèles traditionnels et design n’ont pas été oubliés.

La montre hybride : montre, objet connecté ou les deux ?

Après l’essor des montres connectées, les montres hybrides envahissent nos poignets : 17 millions de ces montres, compromis entre montre traditionnelle et montre connectée, se sont vendues rien que sur l’année 2017. Selon une étude menée par Juniper Research, les commandes de montres hybrides devraient exploser d’ici 2022 pour atteindre la moitié des commandes de montres connectées.  Les prévisions tablent sur 80 millions de ventes d’ici à 2022 soit une augmentation de +460% (source : Stuffi.fr).  A titre de comparaison, les smartwatches à écran tactile ne progresseront que de +160% sur la même période. Plusieurs entreprises ont pris la décision d’abandonner ce type de produit. D’ailleurs, les géants high-tech tels que Motorola, Huawei et Sony n’ont présenté aucune nouveauté au CES début janvier.

Le groupe américain Fossil, connu pour ses montres tendance, mise depuis 2015 sur les montres connectées. L’entreprise a ainsi développé plusieurs modèles de montres connectées hybrides pour toutes les marques du groupe.

« La montre hybride est un intermédiaire entre lhorlogerie traditionnelle et la technologie », nous raconte Manon Centlivre, Go-to-Market specialist pour les marques mères du groupe (Fossil, Skagen et Misfit) et responsable des projets connectés.

« Lavantage est dabord davoir un design horloger, mais avec des fonctionnalités supplémentaires, au même dire que le chronomètre par exemple. Ces fonctionnalités se regroupent autour de 3 thèmes : les notifications, le bien-être et la fonction « link » qui permet notamment de prendre des photos ou de contrôler sa musique. Avec la montre hybride, on se différencie dun produit très technologique, ce qui nous permet de toucher un public plus large. Sur les montres « full display » on touche les 18-35 ans alors quavec les montres hybrides la cible sont les 18-45 ans. Le plus de ces montres connectées ? La discrétion et le prix. » La marque, précurseur des montres hybrides, a confiance dans le développement de ce marché. « Cest un marché en constante évolution, il ny a pas dobsolescence par rapport au full display. On peut facilement imaginer une évolution vers la domotique par exemple » nous explique Manon. Tout est mis à jour via l’application de la marque, il n’y a pas besoin d’acheter la génération la plus récente pour avoir les dernières fonctionnalités. Et si on ne veut pas recevoir de notifications ? « Aucun problème, il suffit de déconnecter le bluetooth ou désactiver les notifications que vous ne souhaitez pas recevoir sur votre application, la montre fonctionnera toujours ».

Auteurs : Marie-Hélène DEMAND, Colline KOLB & Giovanni GRECO

 

Les évènements sur cette thématique ?

> http://bizzandbuzz.alsace/sessions/comment-la-technologie-peut-elle-accompagner-notre-humanite/

> http://bizzandbuzz.alsace/sessions/fil-rouge-mobility-report-a-la-poursuite-du-client/

>  http://bizzandbuzz.alsace/sessions/jedis-du-web-3-entreprises-demain-toutes-stars-dux/



Inscription à la newsletter